Vous êtes ici

Parution : 
10/04/2019
«  Nier l’existence des crimes contre l’humanité, en minimiser les faits ou les déformer est du négationnisme. Sont des négationnistes ceux qui doutent de la réalité des camps d’extermination nazis, qui remettent en cause l’unicité de la Shoah. Refuser de reconnaître ou relativiser le génocide arménien et le massacre des Tutsis est aussi du négationnisme.
En revanche, minimiser le nombre des victimes du communisme, dénier aux régimes communistes leur caractère totalitaire, continuer à présenter l’enfer vécu par ceux qui l’ont connu comme une nostalgie, n’est pas considéré comme une négation de l’histoire du XXe siècle.
Pourquoi ne parle-t-on pas de négationnisme de gauche, d’où vient ce blocage, quels sont ceux qui le pratiquent, que cachent-ils, quelles conséquences cet escamotage du passé a-t-il sur notre monde actuel qui en est l’héritage ?
Ce livre décrit les mécanismes de cette résistance aux vérités dérangeantes, et analyse la manière dont cet aveuglement historique conditionne les enjeux actuels :  terrorisme islamique, montée du populisme, renouveau du nationalisme, retour de l’antisémitisme.
Regarder l’histoire en face, sans mensonge ni omission, est une nécessité pour se garder de ce que la nature humaine est toujours capable de reproduire. Dénoncer le négationnisme de gauche au même titre que les autres négationnismes n’est pas seulement une affaire de morale, c’est aussi une question de sauvegarde.  »
 
Thierry Wolton
EAN : 
9782246818052
Prix : 
18.00 €